Portraits d'opérateurs

Le Chalut 3
Eric Deladoire et Jean-Michel Auchère, cogérants de l’entreprise Le Chalut
Eric Deladoire et Jean-Michel Auchère ont repris le 1er décembre 2016 le fonds de commerce de l’entreprise de commerce de gros de poissons, crustacés et mollusques Mariteam-Deladoire. Les cogérants de la nouvelle enseigne Le Chalut, expliquent les circonstances de leur implantation à Rungis et dévoilent les atouts de leur entreprise.

Dans quelles conditions avez-vous repris le fonds de commerce de l’entreprise Mariteam-Deladoire  ?

Eric Deladoire : En 2013, j’avais cédé les parts de mon entreprise à la société Mariteam, devenue entretemps Ocealliance. Quand ce groupe a décidé l’année dernière de recentrer ses activités sur le mareyage, j’ai été naturellement contacté pour reprendre l’activité. Mon premier réflexe a été de prendre contact avec Jean-Michel Auchère, un spécialiste du poisson et du filetage avec lequel Deladoire a travaillé dans les années 90 et 2000, d’abord comme employé puis comme prestataire de service. Le projet l’a intéressé et nous avons donc décidé de nous associer pour reprendre le fonds de commerce et créer une nouvelle enseigne, Le Chalut. Nous partageons en effet tous les deux la même approche du métier, avec des compétences complémentaires.

Jean-Michel Auchère : A l’origine, je suis en effet fileteur. J’ai ensuite repris une poissonnerie dans le centre de la France avant de devenir prestataire en filetage en région parisienne. C’est à ce titre que j’ai participé au dossier d’agrément de l’atelier de filetage de Deladoire, qui a été créé au moment de la rénovation du pavillon A4, au début des années 2000. La proposition d’Eric de se lancer dans une nouvelle aventure m’a tout de suite intéressée. Nous avons conservé les 9 salariés de l’entreprise et avons même déjà embauché. Nous sommes également en cours de recrutement d’un commercial. La reprise d’un fonds de commerce exige autant d’investissement qu’une création, car il faut tout revoir à sa main.

De quelles installations disposez-vous sur le MIN ?

Eric Deladoire : Le Chalut occupe deux travées à l’une des extrémités du pavillon A4, ce qui représente environ 200m2 de surface. Nous y exerçons une activité de vente de gré à gré et de filetage. Je pense pouvoir dire que, dans ce dernier domaine, nos équipes sont particulièrement performantes. Nous travaillons pour les artisans poissonniers et restaurateurs mais aussi pour des entreprises de prestation de service qui fournissent leurs réseaux de restaurants en produits finis. La société occupe également environ 100m2 sur trois niveaux au sein du bâtiment A5, situé derrière le « navire amiral » du secteur, le A4. Ces locaux nous servent pour le stockage des produits en froid négatif et positif mais également pour la préparation de commande, notamment à destination de la restauration hors foyer.

Quelles sont vos spécialités en matière de produits ?

Eric Deladoire : Nous nous sommes résolument orientés vers la pêche française, celle des poissons bleus notamment (sardine, chinchard, etc.). Dans ce cadre, nous avons développé la vente en bacs plastiques réutilisables, qui nous parait une alternative intéressante du point de  vue environnemental par rapport aux bacs en polystyrène. Nous avons mis en place des partenariats avec nos fournisseurs de manière à recevoir les poissons dans des bacs de criée que nous récupérons auprès de nos clients et que nous renvoyons aux mareyeurs. Cela nécessite une gestion logistique très pointue. Notre approvisionnement est aussi très international : nous travaillons avec les Pays-Bas, la Grèce, l’Ecosse, la Belgique, la Norvège, le Danemark, l’Espagne, la Turquie et nous allons démarrer avec le Maroc sur de la marée fine.

Jean-Michel Auchère : Nous sommes aussi spécialistes de certaines productions, comme l’huître Roumegous, l’une des plus  recherchés du bassin de Marennes-Oléron. Nous avons également la distribution exclusive en France de l’huître plate de Croatie appelée La Perle de Ston, un produit extraordinaire connu depuis l’Antiquité. Enfin, en matière de transformation, nous sommes particulièrement réputés pour le filetage de saumon. Le développement du filetage constitue d’ailleurs l’une de nos principales perspectives de développement.

TOUS LES PORTRAITS DE LOCATAIRES

CNER, entretien avec Alain ALEZRA, gérant

La société Conseil et négoce européen en restauration (CNER) a emménagé dans le pavillon E5 le 1er décembre dernier dans de vastes locaux de 1000m2. Le gérant de l’entreprise Alain ALEZRA détaille les...