Portraits d'opérateurs

delifresh_photo
Delifresh : « Notre nouvel entrepôt va nous permettre d’exercer pleinement notre métier »
Le nouvel entrepôt frigorifique de Delifresh, dont la SEMMARIS est le maître d’œuvre, est sorti de terre dans le quartier des entrepôts. Il doit permettre au logisticien frigorifique « du dernier kilomètre » de répondre à la croissance de son activité. Nous faisons le point avec le gérant de l’entreprise, Lionel Plessy.

Vous vous êtes engagés l’année dernière aux côtés de la SEMMARIS dans un projet de construction d’un nouvel entrepôt sur le Marché afin de répondre au développement de vos activités de logistique du froid. Où en est aujourd’hui le chantier?

Les travaux ont bien avancé puisque l’édifice est désormais « hors d’eau, hors d’air », c’est-à-dire que le gros œuvre est terminé. Le bâtiment, qui est situé dans le quartier des entrepôts (COJ), nous sera livré au cours du premier trimestre 2017, conformément à ce qui avait été prévu. Nous nous attaquerons ensuite à l’aménagement intérieur, sur lequel nous sommes d’ores et déjà en train de travailler afin de pouvoir démarrer l’activité au plus vite. Nous sommes en effet impatients de pouvoir déménager car nos locaux actuels (Bâtiment F1b, dans le quartier des fleurs) sont devenus très exigus. L’entreprise a dû faire appel provisoirement à des entrepôts extérieurs pour déporter une partie de la logistique de manière à assurer la continuité du service. Nous avons également différé le démarrage de certaines activités.

Quelle sera la configuration de ce nouveau bâtiment ?

Il abrite des locaux commerciaux et des entrepôts frigorifiques d’environ 1500m2 aptes au cross-docking, c’est-à-dire permettant de faire transiter sur la plateforme des produits et de mutualiser leur distribution. L’entrepôt dispose de 25 portes de quai pour assurer les flux d’arrivées et d’expéditions.

Quels types de prestations proposez-vous et allez-vous proposer ?

Notre principal métier est la logistique du dernier kilomètre en B2C ou en B2B avec prises de rendez-vous, le stockage et la préparation de commande en flux tendu.  Nous travaillons avec toutes sortes de clients grossistes (y compris du MIN de Rungis), traiteurs, restaurateurs, industriels, etc. Nos plans de transport sont bâtis sur mesure pour s’adapter aux contraintes de production et  aux disponibilités horaires des clients de nos clients. Notre expertise particulière consiste à optimiser les flux via la mutualisation afin de les massifier sur un secteur géographique et selon des créneaux horaires définis. Delifresh a mis en place des outils numériques pour optimiser les chargements de ses clients et leur faciliter le suivi de leurs marchandises.  Nous travaillons actuellement à plusieurs projets innovants en matière de distribution du dernier kilomètre qui verront le jour au cours de l’année 2017.

De quels moyens disposez-vous en matière de transport « propre » ?

Nous disposons de notre propre flotte, qui a la particularité d’être récente et que nous renouvelons régulièrement. Une grande partie de nos véhicules répondent d’ores et déjà à la norme euro 6 et nous avons introduit des véhicules GNV et des véhicules électriques qui s’appuient sur l’ensemble des infrastructures disponibles en Ile-de-France.

Comment évolue aujourd’hui votre activité ?

Nous connaissons une croissance rapide sur l’ensemble des secteurs d’activité, avec un courant particulièrement favorable dans le secteur industriel.  C’est la raison pour laquelle nous souhaitons pouvoir démarrer au plus vite dans nos nouvelles installations !

TOUS LES PORTRAITS DE LOCATAIRES

Antoine Boucomont, P-DG de Le Delas

Antoine Boucomont inaugurait le 29 juin 2017 le nouveau magasin Provinces Gastronomie, filiale de Le Delas, situé au cœur du pavillon V1P, le pavillon des viandes du Marché de Rungis. L’occasion de re...