Portraits d'opérateurs

photo NETA OK
Arnaud Fauchet, président de la société NETA
 « Notre nouveau bâtiment va nous permettre de développer le service »

La société NETA - Un monde de saveurs, spécialisée dans l’importation et la distribution de produits tropicaux et de contre-saison, va emménager au printemps prochain dans un bâtiment de 2500 m2 au nord du Marché. Arnaud Fauchet, président et fondateur de l’entreprise, nous explique les raisons de ce choix.

Pour quelles raisons allez-vous déménager de votre emplacement actuel (pavillon C3, dans le secteur des fruits et légumes) à un nouveau bâtiment, le FOC, en cours de construction au nord du Marché, au-delà du secteur des fleurs ?

La société NETA, qui importe et distribue depuis 2003 des fruits tropicaux et de contre-saison en France et à l’export, s’est implantée dans le pavillon C3 il y a cinq ans. Depuis, nous avons connu une croissance significative mais nous avons aussi développé des services à destination de nos clients grossistes et distributeurs, comme le conditionnement à façon, l’emballage en barquette consommateur (mangues, papayes, citrons verts ou fruits de la passion par avion), ou encore le mûrissage. Ce sont des activités qui réclament de l’espace. Avec 1200 m2 au sol, nous commencions à nous sentir à l’étroit dans le pavillon C3. Nous avons donc profité de l’opportunité que la SEMMARIS nous a offerte pour engager la construction d’un bâtiment sur mesure, répondant à nos besoins futurs.

Quelle sera la configuration de ce nouveau bâtiment ?

L’entreprise disposera de 2200 m2 d’entrepôt et de 300 m2 de bureaux, soit un doublement par rapport à la surface actuelle. Mais nous allons surtout disposer d’espaces dédiés à nos différentes activités : une zone principale d’entreposage et de picking sous température dirigée (12°) ; une station de conditionnement fermée à température ambiante ; deux grandes chambres froides (0° à 10°) ; et enfin quatre murisseries d’une capacité de 48 palettes par jour au total. Ces installations vont nous permettre d’exercer notre activité de façon plus confortable mais aussi plus efficace. Nous allons par exemple pouvoir faire mûrir avocats, mangues, bananes frecinettes ou papayes dans de bien meilleures conditions, ou encore développer l’emballage et le reconditionnement des produits. Le développement des services constitue l’une des principales perspectives de croissance pour l’entreprise. Pour soutenir cette croissance, nous avons d’ores et déjà prévus de recruter du personnel, notamment commercial et administratif, pour renforcer notre équipe d’une trentaine de personnes à Rungis.

Quels sont les principaux produits que vous proposez et à quels clients sont-ils vendus ?

Les principaux produits de notre gamme sont, par ordre d’importance la mangue, l’ananas, et le citron vert. Mais nous commercialisons également une large de gamme de fruits exotiques (avocat tropical, carambole, kumquat, fruits de la passion, goyave…) et de racines (patate douce, gingembre, manioc, igname, edoes) en provenance d’Asie, d’Amérique du sud ou d’Afrique. Notre clientèle se répartit entre grossistes traditionnels (60%) et grande distribution (40%) en France, mais aussi à l’export. Nous exportons en effet dans toute l’Europe proche (Allemagne, Espagne, Italie, Pays-Bas, Grèce, Royaume-Uni, Belgique) mais aussi vers les pays de l’Est jusqu’en Russie

Pourquoi avez-vous choisi de vous développer à Rungis ?

Je suis né professionnellement à Rungis, puisque cela fait maintenant plus de 30 ans que j’y travaille ! La présence à Rungis est importante pour notre activité d’abord parce que nous y avons une importante clientèle de proximité : près d’un tiers de nos clients grossistes sont situés sur le MIN. Il est beaucoup plus facile de leur apporter des services ou de les dépanner lorsque l’on est à leurs côtés. Mais le MIN est aussi un outil performant en matière logistique et vous offre une certaine visibilité à l’extérieur. J’y suis d’autant plus sensible que nous avons beaucoup investi sur la marque « Neta, un monde de saveurs », une marque premium de fruits mûrs à point (mangues, citrons verts, passion, papaye, etc.) conditionnés dans des barquettes innovantes. Nous souhaitons la faire mieux connaître aux consommateurs.

Quand allez-vous intégrer votre nouveau bâtiment ?

Le gros œuvre est terminé et nous allons démarrer les travaux dans les parties privatives. Je pense que nous allons pouvoir intégrer le bâtiment courant mars et y démarrer progressivement l’activité.

TOUS LES PORTRAITS DE LOCATAIRES

Antoine Boucomont, P-DG de Le Delas

Antoine Boucomont inaugurait le 29 juin 2017 le nouveau magasin Provinces Gastronomie, filiale de Le Delas, situé au cœur du pavillon V1P, le pavillon des viandes du Marché de Rungis. L’occasion de re...