A la une

Batiment porc visuel 1
Le nouveau pavillon de la découpe du porc bientôt achevé
Les travaux de construction d’un bâtiment entièrement dédié à la découpe du porc seront achevés à la rentrée prochaine. Moderne, fonctionnel, esthétique, il anticipe le Marché de Rungis de demain.

Le nouveau bâtiment dédié à la découpe porcine, dont les travaux ont été entamés en 2017, sera achevé en septembre 2018. Les entreprises pourront alors intégrer cet impressionnant ensemble de 160 mètres de long sur 55 de large pour une surface de 11500 m2 entièrement sous froid (4°) et engager des travaux privatifs dans leurs locaux respectifs.

Le VM1 abritera sous un même toit des entreprises de découpe et de vente en gros de porc et des accessoiristes. L’intérieur du bâtiment s’organise autour de sept grandes cellules traversantes de taille variable (de 615 m2 à 2150m2), dont six seront occupées par des entreprises porcines et la dernière par un accessoiriste.  « Ces espaces ont été conçus de manière à faciliter la marche en avant des marchandises », explique Mathieu Chazelle, architecte ingénieur associé du cabinet ENIA qui a réalisé le projet. Les entreprises seront approvisionnées par semi-remorques au moyen de 26 quais à niveau situés rue de la Bresse. Les carcasses, transportées sur rail, seront ensuite transformées dans les ateliers individuels de chaque entreprise. Les produits finis seront enfin enlevés par les clients via des quais d’expédition situés à l’autre extrémité du bâtiment, rue de l’Aubrac.

Le reste de la surface au sol sera occupé par des accessoiristes. Deux magasins de 440m2 et un troisième de 240m2 seront accessibles depuis la Place Saint Hubert, à l’extrémité Est du bâtiment. Sept boutiques de plus petites tailles seront implantées au cœur du bâtiment, de part et d’autre d’une galerie commerciale couverte qui accueillera également des locaux techniques.

« Le bâtiment a été pensé pour être performant techniquement mais aussi pour optimiser les déplacements des employés au sein du pavillon, en respectant la sécurité sanitaire », explique Mathieu Chazelle. Les collaborateurs accèderont aux locaux de leurs entreprises, bureaux et ateliers, depuis un parking de 250 places situé sur le toit du bâtiment, auquel deux rampes donneront accès, l’une pour les arrivées, l’autre pour les sorties. Les employés des ateliers passeront ainsi obligatoirement par leurs vestiaires.

Le V1M répond également à la volonté d’inscrire le Marché dans l’avenir. « L’image d’avant-garde du bâtiment est portée par sa dimension spectaculaire mais aussi aussi par son caractère translucide, qui le rendra visible de loin la nuit », explique Mathieu Chazelle. Les deux hélices des rampes d’accès, fabriquées en polycarbonate, feront ainsi l’effet d’une lanterne dans la nuit. L’effet lumineux sera accentué par la grande ligne, également transparente, des bureaux et locaux sociaux situés à l’étage.

 

Porc2

A LA UNE

Le F4A : une unité commerciale modèle

Un bâtiment de vente conçu par le prestigieux cabinet d’architecte Jean-Michel Willmotte est sorti de terre au courant de l’été en bordure du rond-point des Halles, l’un des principaux nœuds de circul...